Impression

3 bonnes pratiques pour recycler vos impressions

bonnes pratiques recycler impressions
Publié par Solenne Ricard

Aujourd’hui, il n’est plus possible de ne pas intégrer, à un moment ou à un autre, l’écologie dans votre travail. Les questions environnementales sont partout, de la conception du site web aux supports choisis pour vos impressions. Elles vont même plus loin encore : que faites-vous de vos affiches publicitaires ou de vos kakemonos imprimés pour des salons une fois l’événement passé ? Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas de réponse toute faite à cette question : d’autres y ont déjà pensé pour vous.

 

Le papier, un matériau qui se recycle de diverses manières

bonnes pratiques recycler impressions

Infographie de Citéo qui résume le cycle de tri du papier

Laissez parler les petits papiers, chantait Régine. Et c’est bien ce qu’ils font, sous forme de flyers, de catalogues, d’affiches. Vous passez beaucoup de temps à les concevoir ou à les faire réaliser. Ils vous servent pendant un moment. Et puis arrive le jour où ils ne sont plus utiles.

Si vous ne pouvez rien faire pour les documents distribués, dont vous n’êtes plus propriétaire, vous êtes toujours responsable de ceux qui sont en votre possession. Que vous ayez imprimé un peu plus de documents que nécessaire, pour avoir du stock, ou que la campagne pour laquelle vous les aviez commandés soit terminée, voilà des kilos de papier qui sont juste bons à jeter.

Du moins, c’est ce que vous croyiez. Avant de participer au circuit du papier recyclé (car, bien évidemment, vous triez vos déchets), sachez qu’il existe de nombreuses autres options pour faire quelque chose de ce papier).

upcycling d'affiche Guerlain par Bilium

Ainsi, l’entreprise Bilum est devenue experte pour confectionner des carnets à partir d’affiches publicitaires qui ne servent plus. Le côté imprimé rend l’objet unique, le dos de l’affiche sert de support d’écriture. Et le tout fait un carnet aux couleurs de votre marque. De nombreuses sociétés ont déjà fait appel à ses services, et les ateliers de Bilum ont quelques belles réalisations à leur actif.

 

Les toiles publicitaires et bâches, pour mieux emballer votre recyclage

bonnes pratiques recycler impressions

Reversible donne une seconde peau à une affiche publicitaire, un sol vinyle ou à un ballon usé

S’il est un autre produit publicitaire qui est bien trop souvent à usage unique, ce sont les bâches en PVC. Imprimées pour un événement, comme un salon ou une vente spéciale, elles n’ont ensuite plus aucune raison d’être. Or, vous savez à quel point il peut être compliqué de recycler le plastique… ou pas.

De nombreuses sociétés en France se sont ainsi spécialisées dans la confection d’objets uniques à partir de ces bâches, toiles publicitaires ou autres kakemonos. Ils se transforment alors en sacs, en porte-monnaie, voire en coussin… Il suffit en effet de bons ciseaux, d’une machine à coudre adaptée pour cet usage, et de fermetures solides pour redonner vie à ce qui ne serait, sinon, que des déchets. Bilum, dont nous avons déjà parlé, propose cette option, tout comme Reversible ou d’autres entreprises en France.

Là encore, ces procédés vous permettent de disposer de goodies à distribuer à votre guise. Et ils constituent également une très bonne opportunité de communication. Vous pouvez ainsi effectuer un reportage sur la transformation de votre produit (et votre recherche d’un impact écologique le plus positif possible).

 

Un peu de bricolage pour le recyclage

Les DIY zéro déchet, à base notamment de magazines ou de papier, continuent à se partager sur internet. Ils vous offrent une formidable opportunité d’inciter vos clients à recycler vos propres supports.

Sur vos réseaux sociaux, vous pouvez partager des tutos ou demander à vos abonnés de se montrer créatifs et de les proposer eux-mêmes. Surtout, demandez-leur de partager les photos de leurs créations confectionnées à partir de vos publicités, catalogues ou autres. Vous profiterez, l’air de rien, d’une mise en avant de votre marque, grâce à la participation de vos clients. Ce genre d’opération s’avérera particulièrement adéquate lors du lancement d’un nouveau catalogue : « plutôt que de jeter l’ancien, voici ce que vous pouvez en faire. »

Vous pourrez aussi en profiter pour lancer les mêmes défis en interne, et là encore communiquer sur les efforts créatifs des membres de votre équipe. En mettant en avant l’adage « rien ne se perd, tout se transforme », vous permettrez à la nature de mieux se porter, tout en savourant un bénéfice pour votre société.

S’il est plutôt conseillé de ne pas commander trop de supports publicitaires, toujours dans un esprit écolo-friendly, vous aurez maintenant un peu moins mauvaise conscience face à vos créations. Et si vous avez d’autres idées auxquelles nous n’avons pas pensé, n’hésitez pas à nous les faire connaître dans les commentaires !

Besoin d'un graphiste ?
De nombreux freelances créatifs sont sur Graphiste.com. Découvrez leurs créations et choisissez votre prestataire en quelques clics !

Laissez un commentaire