Webdesign

Web Design : 5 erreurs à ne pas faire sur votre cahier des charges

Publié par Mélanie De Coster

Que ce soit à la création d’un site, ou lors de sa refonte, vous avez tout intérêt à être précis avec le prestataire qui en aura la charge.

Un cahier des charges complet et bien construit sera votre meilleur interprète. Tour d’horizon des éléments que vous devez absolument y intégrer.

Profitez de l'offre !
Découvrez régulièrement des modèles de cahiers des charges gratuits proposés par l’équipe de Graphiste.com et Codeur.com.

 

1. Ne pas préciser le but de votre (nouveau) projet de site

Le cahier des charges doit repréciser vos attentes. Que ce soit d’attirer plus de visiteurs, de diminuer le taux de rebond ou de limiter le nombre d’abandons de panier.

Ce peut aussi être simplement pour donner une image plus dynamique de votre entreprise, pour suivre votre nouvelle charte graphique…

charte graphique et déclinaison web

À vous de définir vos objectifs, de manière quantifiable, dans la mesure du possible.

Si vous possédiez déjà un site, penchez-vous sur ses points forts et ses points faibles, pour guider le futur développeur de vos pages internet. Ce peut être l’occasion de refaire un tour sur les sites de vos concurrents, pour vous inspirer ou noter les erreurs que vous ne voulez surtout pas reproduire.

Eux aussi ont certainement évolué depuis leur création. Pour mémoire, la bonne fréquence pour repenser son site est inférieure à quatre ans !

 

2. Ne pas définir le cadre de votre projet

On ne commande pas un nouveau site comme on achète une baguette de pain. Vous devez établir votre budget, au moins approximativement.

Le coût sera totalement différent si vous envisagez une simple refonte du design, si vous avez l’utilité d’une seule page vitrine ou d’une option e-commerce, si la rédaction de contenu est comprise dans la prestation, si vous avez besoin de formulaires personnalisés ou si des options de référencement sont incluses…

Le saviez-vous ?
N’oubliez pas de prévoir qui sera en charge de l’administration du site : vous n’aurez sans doute pas besoin d’avoir la main sur tout, mais si vous pouvez effectuer facilement des mises à jour de contenu en interne, vous y gagnerez sur votre budget.

En moyenne, le tarif minimum pour la création ou la refonte d’un site internet tourne autour de 1 000 €. Et ce coût peut très vite augmenter en fonction de vos attentes (notamment en nombre de pages).

 

3. Ne pas définir les éléments graphiques de votre site

L’aspect technique est important pour le développeur.

Mais n’oubliez pas de lui communiquer toutes les informations utiles concernant votre identité visuelle. Votre charte graphique, si vous en avez une, votre logo, peut-être aussi vos derniers flyers ou affiches, voire le type d’images que vous aimez utiliser sur vos réseaux sociaux.

erreurs graphique charte

Soit, en résumé, tout ce qui permet aux internautes de vous identifier au premier regard.

Ce qui vous caractérise peut d’ailleurs ne pas se résumer à l’aspect visuel : un site internet peut également avoir un caractère impertinent ou plus sérieux, en fonction de la présentation des menus ou du passage d’une page à l’autre.

Autant de détails dont vous pouvez discuter avec votre prestataire.

 

4. Attention : privilégier l’analyse de votre cible !

Avant de vous lancer dans la rédaction du cahier des charges, vous devez réfléchir au profil de votre cible.

Pourquoi ? Car la structure, le contenu et les coloris doivent être en adéquation avec votre future clientèle. Et il faudra renseigner un maximum d’informations pour bien guider votre futur webdesigner freelance.

N’oubliez pas d’indiquer le type d’internautes que vous souhaitez séduire : quels sont leur tranche d’âge, leurs besoins, leurs freins éventuels…

 

5. Ne pas préciser votre calendrier

Si vous avez besoin de votre site pour une date précise (par exemple au lancement d’un nouveau produit ou d’une campagne de communication), indiquez-le également dans votre cahier des charges. En prévoyant un peu de marge au cas où il serait nécessaire d’effectuer des modifications avant la mise en ligne.

Notre conseil
Demandez un planning détaillé pour chaque étape. Il est tout à fait possible de prévoir que certaines pages seront seulement accessibles ultérieurement. Notez-le aussi, en les datant. Le cahier des charges vous servira de cadre de référence, comme un bon de commande extrêmement précis et complet.

Il vous permettra certes d’être rassuré, mais aidera également la personne ou l’équipe qui réalisera votre site à vous remettre exactement ce que vous attendez.

 

Trouvez votre freelance sur Graphiste.com

Si vous souhaitez en savoir plus, téléchargez un modèle de cahier des charges et jetez un oeil à notre article sur la rédaction du cahier des charges.

Une fois votre cahier des charges terminé vous pourrez déposer gratuitement une annonce sur Graphiste.com et vous recevrez des propositions de devis de nos webdesigners freelances.

Laissez un commentaire