Conseils graphiques

Comment bien utiliser les 3 formats d’images les plus répandus sur internet

Publié par Thomas Lazzaroni

Je ne vais pas vous faire un dessin : les formats d’image, pour les néophytes en graphisme, cela ressemble un peu à un message codé. Pour les experts, une extension de nom de fichier suffit pour identifier ses spécificités, savoir lequel il est préférable d’utiliser et dans quelles circonstances. Mais vous aussi, vous avez le droit d’être informé : Gif, jpeg et Png n’auront bientôt plus de secrets pour vous.

 

Le GIF, un cadeau pour les images animées

Gif est un acronyme. Littéralement, il signifie Graphic Interchange Format. Si ces termes ne vous parlent toujours pas, sachez qu’ils indiquent simplement que son nom vient de sa compression efficace, qui permet de charger (et d’échanger) rapidement les fichiers d’image. Ce qui explique sa popularité, de 1987 à aujourd’hui : le GIF est très apprécié sur les réseaux sociaux, dans les mails… partout où l’on a envie de profiter d’une image (ou de plusieurs, quand elles sont liées entre elles pour créer une animation) sans devoir patienter trop longtemps pour son chargement.

Et si vous vous interrogez encore sur sa prononciation… Retenez juste que les développeurs qui l’ont conçu l’appelaient « Jiff », mais que le nommer « guiff » est autorisé de nos jours. C’est à vous de choisir !

En ce qui concerne ses spécificités, le GIF est limité à 256 couleurs, ce qui le rend peu adapté pour des photographies ou des dégradés. Si l’on veut le voir dans le détail, il apparaîtra très pixellisé, voire flou… Il ne convient absolument pas pour une affiche publicitaire en grand format, par exemple !

Vous le réserverez uniquement pour de petits cadres ou détails (le GIF peut avoir un fond transparent) et presque essentiellement sur internet.

 

Le JPEG, pour compresser sans (presque) rien perdre

Nous allons rester encore un petit peu plus longtemps dans le langage codé : jpeg signifie Joint Photographic Expert Group. Comme son nom l’indique, il est beaucoup utilisé par les photographes, mais essentiellement comme un format de sortie (il existe également d’autres modes d’images préférés par les professionnels de ce domaine pour retravailler dans le détail leurs prises de vue). Il peut d’ailleurs s’écrire jpeg ou jpg, sans que cela modifie quoi que ce soit à ses qualités.

Il s’agit d’un format de compression, qui cherche à occuper le moins de place possible dans la mémoire de votre ordinateur sans perdre trop de données du fichier de base. Nul besoin d’être expérimenté cependant pour comprendre qu’il y aura toujours un peu de perte de qualité… et encore plus si vous augmentez la compression.

Les fichiers générés restent assez légers, la palette de couleurs retenue est beaucoup plus large que pour le Gif (jusqu’à 16,7 millions de couleurs par image) et ce format est compatible avec tous les types d’outils informatiques (Mac, Pc, Linux, appareils mobiles).

Malheureusement pour les amateurs de vidéo, le Jpeg ne peut pas être animé.

 

Le PNG, pour toujours plus de compression ?

PNG signifie Portable Network Graphic. Et dans son nom (qui peut également se prononcer « Ping ») apparaissent déjà les circonstances dans lesquelles il donne le meilleur de lui-même : sur internet !

Ce format tend à cumuler les avantages du Jpeg et du Gif : il peut présenter 16,7 millions de couleurs, il supporte la transparence et il est peu lourd. L’espace mémoire nécessaire pour enregistrer une image sera moindre pour un Png que pour un Gif mais… mais il ne permet pas l’animation et son niveau de qualité ne sera pas suffisant pour le choisir pour une impression papier.

 

Tous ces formats d’image restent identifiés à un usage numérique, pour votre webdesign ou vos publications sur les réseaux sociaux. Si vous visez une impression, il faudra passer à d’autres types de fichiers comme Tif, psd, eps… et même PDF.

Enfin, n’oubliez pas de prendre en considération le SEO lors du choix de votre format d’image.

N’hésitez pas à faire appel à un graphiste freelance pour vous accompagner dans la réalisation de vos supports numériques en déposant gratuitement une annonce.

 

Rédigé par Mélanie De Coster

Commenter

Laissez un commentaire