Typographie

Les grands types de typographies et leurs usages

typographies et usages
Publié par Marion

La typographie, son univers impitoyable… Difficile en effet de s’y retrouver entre les différentes familles existantes. Chacune présente des caractères particuliers et la police ne fait rien pour vous aider à effectuer votre choix.

Nous allons ici tenter de dresser un portrait robot des principaux types de typographie, ce qui vous aidera à prendre le feuilleton en route…

 

La typographie : qu’est-ce-que c’est ?

La typographie, vous la voyez chaque jour et partout : sur une affiche, une application, un livre ou un site web. Au fil des années, la typographie est devenue indissociable de la culture visuelle. Elle jongle entre mathématique, esthétique et technique pour nous offrir un choix de polices aussi vaste que l’océan.

La typographie regroupe les procédés de composition et d’impression qui utilisent des caractères et des formes en relief. Elle désigne aussi l’art d’assembler ces caractères pour obtenir un résultat aussi esthétique que pratique. Le choix d’une typographie est à prendre au sérieux car c’est un élément de design clé pour communiquer avec votre public et pour représenter votre image de marque.

Vous devrez donc soigneusement choisir la police la mieux adaptée à votre projet ou à votre marque.

 

Les polices à empattement (Serif)

Les polices à empattements (ou serif) sont appelées ainsi à cause des petites pattes sur lesquelles s’appuient leurs caractères, aussi bien en haut qu’en bas. Regardez bien les petits traits qui dépassent sur le côté… C’est ça !

Exemple police Serif

Exemples d’empattements

Cette famille est la plus ancienne de la typographie et ces pattes ne sont pas destinées à lui servir de béquilles, mais sont tout simplement les héritières des traits de plume calligraphiés à l’époque de l’écriture à la main.

Ces polices ne se contentent pas d’être les doyennes de la typographie : elles rassurent les yeux des lecteurs, qui ont l’habitude de les voir et de les lire. Surtout pour les documents imprimés.

Les polices à empattement sont omniprésentes dans notre vie quotidienne, vous pouvez lire du Times New Roman dès que vous ouvrez un livre. Ce sont des polices rassurantes pour les yeux des lecteurs, vous pouvez donc les utiliser dans tous vos contenus sans prendre le risque de décevoir votre public.

Des marques comme Gap et Tiffany & Co utilisent une police à empattement. Les organisations dans les milieux financiers et éditoriaux utilisent aussi ce type de typographie pour mieux affirmer leur autorité.

Tiffany & Co logo

En effet, les marques qui utilisent les polices à empattement veulent avoir un ton formel. Ces polices évoquent donc l’autorité et le respect. Vous pouvez utiliser notamment les utiliser pour toutes vos présentations professionnelles classiques comme un argumentaire de vente ou une promotion marketing.

 

Les polices égyptiennes (Slab Serif)

En vogue au 19è siècle, les polices égyptiennes étaient utilisées non pas en Egypte mais en Angleterre sur des affiches pour interpeller de loin le lecteur. Ce nom viendrait du succès de l’expédition de Bonaparte en Egypte. Les polices égyptiennes ou Slab serif ont donc été créées pour concevoir des publicités choc.

Ce type de typographie imposante possède de grands empattements rectangulaires. Son évolution l’a menée à des formes de caractères plus douces comme la Clarendon ou plus imposantes comme la police d’écriture Rockwell.

Les grandes marques comme Sony ou Honda utilisent des polices égyptiennes pour leur logo.

logo Sony

Si vous voulez créer une image forte et audacieuse, vous pouvez tenter d’utiliser des polices égyptiennes pour communiquer efficacement avec votre public. Si vous souhaitez créer une ambiance vintage, tournez-vous aussi vers ce type de typographie.

 

Les polices sans empattement (Sans Serif)

Si vous avez compris ce qu’est l’empattement, vous supposerez rapidement qu’une police sans serif ne contient pas de petites barres en plus. Et vous aurez raison !

Exemple police sans serif

Plus modernes que leurs prédécesseurs, ces caractères se veulent épurés, plus rapides à lire. Ils ont compris que l’heure était à l’économie de moyens et qu’il fallait regarder vers le futur.

Ce type de typographies était très utilisé dans les années 1920 et 1930 et aussi célèbre que le Charlestone. Par la suite, les Allemands ont créé la populaire Helvetica au milieu du XXe siècle. Ces polices sans fioritures modernes et universelles peuvent s’utiliser sur les médias sociaux ou sur des infographies par exemple.

Les marques comme Linkedin et Calvin Klein utilisent des polices sans serif pour accentuer la lisibilité et la simplicité.

logo Calvin Klein

À retenir
De manière assez cohérente, ces polices sont aujourd’hui surtout utilisées pour la lecture sur écran, ou pour des titres.

 

Les polices scriptes (cursives)

Si je vous dis que ces polices imitent l’écriture en cursive, vous allez commencer à vous poser plein de questions. Mais si je précise que cette écriture était très appréciée aux 17e et 18e siècles, qu’elle comportait des boucles et des fioritures, vous devriez visualiser un peu mieux de quoi il est question.

Exemple police scripte

Nous sommes dans de l’écriture manuscrite, mais classe, pour ne pas dire classique. C’est très joli à voir, plein d’élégance… mais assez illisible sur un long texte.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les scriptes ont été un peu allégées. Nombre d’entre elles se sont débarrassées d’une grande partie de leurs jupons et de leurs volants et, tout en présentant un aspect suranné agréable, se mêlent un peu plus à notre monde moderne.

Les polices scriptes permettent aux marques de mettre en avant leur authenticité et leur valeur humaine. Elles évoquent notamment l’élégance et la relation de confiance.

Coca Cola et Instagram utilisent des polices scriptes pour leur logo.

logo coca-cola 1970

Attention
Certaines sont difficiles à déchiffrer : il faudra se méfier d’une utilisation excessive de celles-ci.

Ces polices seront donc surtout utilisées pour des logos, des titres, des documents qui recherchent un petit goût d’intemporel et de fait main.

Les polices de type fantasy peuvent être considérées comme des croisements entre tous ces genres. Après tout, aucune famille ne reste de sang pur, y compris chez les typographies.

 

Les polices manuscrites

Les polices manuscrites sont relativement récentes, elles étaient difficiles à trouver il y a 10 ans et donc très peu utilisées. Elles sont différentes des polices scriptes formelles ou informelles.

Ce type de typographie imite l’écriture manuelle et peut donc prendre de nombreuses formes différentes et même improbables ! Les formes de caractères très courbées ou un peu brouillon peuvent être des polices manuscrites et le choix est aujourd’hui très vaste.

On en arrive aujourd’hui à des écritures manuscrites qui tentent de reproduire la forme des lettres telles que votre nièce de 5 ans peut en produire. Ou votre oncle. Ou votre professeur d’histoire. Bref, la variété en est tellement large qu’il est impossible de les détailler avec précision.

Exemple police manuscrite

Les plus créatifs auraient tendance à se tourner vers ce type de typographie mais ce n’est pourtant pas le plus simple à utiliser, notamment pour une marque.

Vous pouvez utiliser une police manuscrite pour le design d’un logo, sur des bannières de réseaux sociaux, sur des produits physiques ou sur des vêtements.

 

Les polices décoratives

Les polices décoratives sont particulièrement diversifiées et utilisées de manières créatives. Elles sont utilisées pour des titres, sur des affiches ou pour des logos de marques constitués de lettres comme Lego notamment.

logo Lego chronologie histoire success story

Ce sont donc des polices aux formes imposantes et originales. Elles permettent de véhiculer un message fort comme les polices égyptiennes.

Ce type de typographie évoque le plaisir, la créativité et un sentiment de décontraction à votre public.

 

Combiner plusieurs polices

Vous ne voulez pas vous contenter d’une seule police pour votre projet ? Vous avez bien raison car combiner plusieurs polices d’écriture peut créer un très bon design. Et dans le design, tout est question d’équilibre !

Vous pouvez donc associer une police en majuscule avec une police à empattement en italique pour créer un visuel original. Les polices égyptiennes et décoratives peuvent être utilisées pour des titres tandis qu’une police scripte et plus classique s’adaptera parfaitement au corps du texte.

Vous pouvez aussi varier la taille des polices afin de hiérarchiser efficacement l’importance des informations.

Cependant, évitez d’associer plus de 3 polices différentes au risque d’obtenir un résultat indigeste.

 

A chaque typographie son époque

Chaque type de typographie appartient à une époque particulière et évoque donc des sentiments spécifiques. En fonction du message que vous souhaitez faire passer à vos lecteurs, vous devez prendre en compte cet aspect.

Une police scripte inspirée de la période art déco  ou du style victorien ne correspondra pas à une entreprise de communication web par exemple. De la même façon, nous ne vous conseillons pas de choisir une police sans empattement de style futuriste pour une fromagerie…

 

Conclusion

À votre niveau, le plus important est de choisir celle qui correspondra le mieux à votre attente, et à l’image que vous voulez donner. Unir votre logo avec une police à empattement n’aura pas le même impact qu’avec une police manuscrite.

Soyez cohérent avec vous-même et votre mariage durera longtemps !

Vous souhaitez créer une typographie originale pour votre marque ? Confiez sa réalisation à un graphiste freelance !

Laissez un commentaire