Conseils graphiques Webdesign

Comment démarrer un projet de webdesign en 6 étapes

Publié par Thomas Lazzaroni

Pas de site internet sans webdesign. La présentation d’une page est aujourd’hui tout aussi importante que son contenu. Voici le mode d’emploi en 6 étapes pour que le client et le webdesigner soient tout aussi satisfaits l’un que l’autre de leurs échanges !

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

 

1. Précisez les attentes

On ne se lance pas dans un projet de webdesign à l’aveuglette. Une formule aussi imprécise que : « je veux quelque chose avec du bleu, qui fasse dynamique, et livré rapidement » risque fort de décevoir vos attentes.

Établissez un cahier des charges où seront indiqués :

  • le type de site internet souhaité : site vitrine, e-commerce, blog, etc.
  • les objectifs du projet. Si possible quantifiables. « je veux que les visiteurs consultent tant de pages à chaque visite » par exemple.
  • La cible de votre site : quels sont vos futurs clients, leurs attentes, leurs goûts.
  • Les contenus attendus : site vitrine, e-commerce, blog…
  • Le planning de livraison.
  • Le budget : qui dépendra grandement des différents éléments listés ci-dessus.

 

Télécharger un modèle de cahier des charges (gratuit)
 

2. Consacrez du temps aux recherches

Si vous avez des personas pour représenter vos différents clients types, c’est le moment de les communiquer à votre webdesigner. Oui, on ne conçoit pas un site de la même manière pour un banquier d’affaires ou pour un amateur de free-ride !

Commandez un logo personnalisé
à l'un de nos 30 000 graphistes professionnels
Pour toutes les entreprises et tous les budgets

Commander mon logo

C’est aussi le moment de compiler vos sources d’inspiration design, que ce soit par un moodboard ou en listant ce qui vous plait (et vous déplaît) sur d’autres sites que vous avez déjà consultés. Ce travail peut d’ailleurs être effectué aussi bien par le client, que par le webdesigner, qui fera valider son tableau avant de passer à l’étape suivante.

 

3. Construisez un plan de site

Le plan se décompose sous forme d’organigramme, ou d’architecture interne. Il doit présenter toutes les pages demandées, et les liens qui permettent de passer de l’une à l’autre.

Mais chaque page doit contenir dans son wireframe des éléments indispensables :

  • le header (ou l’en-tête)
  • le menu
  • les informations de contact
  • l’emplacement du contenu
  • des boutons de partage sociaux
  • un footer (ou bas de page)

Ainsi que, bien sûr, les éléments visuels de l’entreprise et, au minimum, son logo.

La plupart du temps, pour ne pas égarer les utilisateurs, la présentation de base de toutes les pages est similaire. Le webdesigner fera la différence avec des organisations de colonnes différentes, des choix de couleurs, des animations dynamiques…

Cette maquette devra être validée avant de passer à la phase de développement.

 

4. Mettez de la couleur

La présentation réelle du site internet n’intervient qu’à cette étape. C’est le moment de choisir :

  • des polices de caractère lisibles et qui s’accordent bien entre elles ;
  • la palette des couleurs qui sera utilisée sur chaque page (en restant dans la limite de 2 à trois teintes dominantes, pas plus)
  • la présentation du menu et du type de navigation, qui doit rester intuitif pour ne pas perdre les utilisateurs.

 

Les tendances 2017 du web design

 

5. Ne développez qu’ensuite

Aujourd’hui, près de la moitié des sites développés le sont en HTML5, un système de codage fluide et reconnu par l’ensemble des navigateurs. Ce qui n’empêche pas de profiter de nombreuses fonctionnalités, notamment pour les sites e-commerce mais pas seulement. Des bots de conversation sont de plus en plus souvent intégrés aux sites, la présentation des formulaires de contact peut être personnalisé, il est possible de prévoir un CMS (Content Management System), qui permettra une partie blog, de plus en plus essentielle de nos jours.

 

6. Testez avant de livrer

Personne n’est parfait. Si, si, c’est vrai. Donc un site doit toujours être vérifié avant d’être présenté au public. Que ce soit pour tester que tous les liens soient valides, pour corriger l’orthographe (une faute sur la page d’accueil sera du plus mauvais effet) ou pour s’assurer que le site est bien responsive. C’est seulement alors qu’il pourra être mis en ligne. Pour le meilleur uniquement !

 

Pour être certain que votre projet remplisse toutes ces précieuses étapes, vous pouvez déléguer ce travail à un webdesigner freelance en déposant gratuitement une annonce sur Graphiste.com.

 

 

Rédigé par Mélanie De Coster

Comment démarrer un projet de webdesign en 6 étapes
4.7 (93.33%) 3 votes

Commenter

Laissez un commentaire