Packaging

Packaging : Le futur est déjà emballé

Publié par Fabien

L’emballage est un sujet qui fait toujours un carton. Que ce soit lors des réunions du ministère de l’Écologie qui s’inquiète de la gestion des déchets ou lors de salons comme le Drupa (http://www.drupa.fr/ ), consacré à l’impression graphique et industrielle. C’est ainsi que de nombreuses personnes s’interrogent sur l’avenir de ces matières qui protègent la plupart des produits vendus en magasins, qu’il s’agisse de meubles ou d’aliments. Aujourd’hui, nous allons donc tenter de lire l’avenir dans une boîte en carton…

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

miniature-graphiste

Des emballages toujours plus verts

Les questions écologiques ne préoccupent pas que les gouvernements. Les consommateurs s’interrogent également sur la transformation de ces multiples cartons qui entourent leurs achats. Les marques ont aujourd’hui tout intérêt à miser sur des emballages biodégradables, voire à s’appuyer sur de nouvelles matières pour y parvenir.

Leur engagement pourrait bien séduire de nouveaux clients tout en profitant à la planète. Cette piste a déjà été suivie par Dell, qui a remplacé le polystyrène par des coussins de champignon. Ikéa  étudie également cette option très sérieusement. Cette pratique tendra sûrement à se multiplier dans les années à venir et il est toujours plus pertinent d’être les premiers à lancer un mouvement que les derniers à le suivre. Surtout si on veut communiquer dessus.

Des emballages communicants

Si les packagings comportent de plus en plus de mentions obligatoires, elles sont parfois en trop petits caractères pour les utilisateurs. Le ministre allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture, Christian Schmidt , s’interrogeait publiquement sur l’avenir d’emballages intelligents, nettement plus pratiques. Il évoquait ainsi la possibilité que les cartons changent de couleur lorsque l’aliment contenu est périmé, grâce à la présence d’une puce électronique dans l’emballage.

Aujourd’hui, les consommateurs sont souvent friands d’information, et c’est au packaging de les leur fournir. De nouvelles techniques permettent aujourd’hui d’ajouter sur des emballages des indicateurs de choc pour les produits les plus fragiles ou de renseigner sur la corrosion d’un accessoire métallique. Il faut penser à d’autres manières de renseigner les clients, en alliant technologie et impression.

Rester dans les petits papiers du luxe

Les marques haut de gamme sont souvent les premières à utiliser des nouvelles techniques ou idées. Il est donc tout à fait pertinent non pas de les imiter, mais de les observer de près, afin d’y puiser quelques idées. Les emballages des boissons alcoolisées haut de gamme misent ainsi de plus en plus sur des techniques embarquées, avec des puces intégrées.

Commandez un logo personnalisé
à l'un de nos 30 000 graphistes professionnels
Pour toutes les entreprises et tous les budgets

Commander mon logo

Il semblerait également que les emballages personnalisés se multiplient dans les mois et années à venir, y compris avec des outils particuliers. Il en est ainsi du GiftTag, qui permet au client d’enregistrer un message vidéo personnalisé sur le packaging d’une boîte en métal, avant de l’offrir. La société Crown  propose aussi d’ajouter des Led lumineuses sur ses emballages, pour mieux se faire remarquer en rayon. Ce ne sont pas les idées qui manquent. Le plus difficile reste presque de déterminer lesquelles seront les plus pertinentes pour votre propre produit.

Demain se prépare déjà

Les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus pressés. Et ce phénomène ne diminuera certainement pas à l’avenir, avec une population de plus en plus urbaine mais toujours en manque de temps. Le futur sera donc aux emballages faciles à utiliser, adaptés pour une consommation nomade, notamment pour les aliments. L’idée est d’être toujours plus pratique et de s’adapter à la vie des utilisateurs. C’est maintenant qu’il faut prévoir les emballages de demain, afin d’étudier lesquels seront les plus pratiques pour être emportés partout avec leurs consommateurs. Cette mobilité peut également être un très bon vecteur de communication dont il serait dommage de se priver.

Rédigé par Mélanie De Coster

Sources

Laissez un commentaire