Conseils graphiques

Comment réaliser un flatlay parfait ?

Publié par Thomas Lazzaroni

Le flatlay, c’est la prise de vue chouchou sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram. Vous ne connaissez peut-être pas encore son nom, mais vous en avez certainement déjà regardé. Un flatlay, c’est une photographie effectuée par en haut, sur une surface plane. Des objets sont savamment exposés et alignés, pour être mis en beauté comme pour raconter une histoire. La technique semble facile… Elle l’est d’autant plus en suivant ces quelques astuces.

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

L’importance du fond

Pour un flatlay, on utilise un fond plat. Une table, un plateau, un sol… Plus il sera simple et uni, plus il mettra en valeur les objets posés dessus. Certains photographes réemploient les mêmes plateaux, facilement transportables, d’un cliché à l’autre. Ce procédé vous permet aussi d’instiller une identité commune à toutes vos images.

Pour la lumière, restez naturel

La lumière naturelle sera toujours plus belle que n’importe quelle ampoule. Cependant, afin de ne pas « écraser » les compositions, optez pour une lumière indirecte, voire légèrement filtrée. Placez-vous à l’intérieur, juste à côté d’une fenêtre, derrière un fin voile blanc pendant les heures les plus lumineuses.

Apprenez les règles de la composition d’image

Pour ces photos à plat, on retrouve un peu le principe de la photographie culinaire. Il faut créer un univers, une situation, grâce à différents accessoires. Choisissez un ou des éléments principaux, des secondaires qui l’entourent, des détails qui sont juste là pour faire des rappels de couleur (un foulard, des pétales de fleurs, des écrous…). Intégrez une partie de corps humain, comme une main ou un pied, est une pratique courante pour humaniser l’image.

Installez-les en respectant la règle des tiers de toute composition photographique. Vous pouvez ainsi créer un triangle mis en scène par trois objets en particulier, et les entourez d’autres plus petits. Les variations de taille sont essentielles pour donner du dynamisme, voire du relief.

Le conseil le plus important est peut-être le suivant : n’ayez pas peur des espaces vides, tant qu’ils sont équilibrés. Le plus gros risque du flatlay, c’est du surcharger le cadre.

Prenez de la perspective (et de la bonne)

Le principe d’un flatlay, c’est d’avoir une vue plongeante. L’objectif de l’appareil doit être exactement parallèle à la scène que vous photographiez. Pour y parvenir, il peut être nécessaire de prendre de la hauteur, en montant sur un escabeau, notamment. C’est là où vous vous rendrez compte qu’un plateau posé au sol peut avoir toute son utilité !

Il vaut mieux d’ailleurs cadrer plus large, pour resserrer ensuite au moment du recadrage. Recouper le bord de certains objets est autorisé et peut amener de la force à la composition.

Pour éviter toute distorsion, notamment sur les bords de l’image, vous pouvez utiliser des focales équivalentes à 35mm ou 50mm en 24×36 (même si de nombreux flatlay sont également réalisés avec des smartphones, pour un partage encore plus rapide sur les réseaux sociaux. Si vous avez employé une bonne lumière, vous aurez en principe très peu de retouches à effectuer).

Le flatlay met en valeur un produit ou titille l’imagination. Il peut servir à présenter tout un pack qui accompagne, par exemple, l’établi d’un bricoleur. Ou ce qui remplit le sac à main d’une femme portant tel parfum… C’est là qu’il prend tout son sens pour des marques qui veulent mettre en avant leurs fournitures.

Pour mieux comprendre comment construire le sien, le plus efficace est cependant encore de regarder ce que font les autres. Instagram est une véritable manne à flatlay, dans tous les domaines confondus (culinaire, littéraire, artistique…). Le hashtag #flatlay vous permettra de les repérer très rapidement. Certes, tous ne sont pas des plus esthétiques. Mais il est tout aussi important d’identifier ce qui vous plaît que ce que vous ne voulez surtout pas imiter !

Pour aller plus loin, découvrez nos conseils pour utiliser davantage les visuels dans votre stratégie de marketing.

 

Enfin, pour développer votre stratégie marketing avec des visuels de qualité,  postez vite vos besoins en illustrations sur Graphiste.com et choisissez le freelance qui saura le mieux répondre à vos attentes.

 

Rédigé par Mélanie De Coster

Laissez un commentaire