Conseils graphiques Photographie

Photographie : comment faire usage du storytelling ?

Publié par Mélanie De Coster

Le storytelling est devenu une composante essentielle de la plupart des stratégies de communication. C’est normal : qui résisterait à une bonne histoire ?

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

La photographie constitue également un support d’exception pour faire travailler l’imagination.

Elle nécessite pourtant un doigté plus important : vous n’allez pas pouvoir introduire votre image, expliquer qui est le personnage principal, placer le contexte ou développer votre récit. Tout doit être contenu en un seul instant : celui de la photo. Rassurez-vous, ce n’est pas si difficile.

 

Le petit chaperon rouge… ou l’art de la couleur dans la photo

Pourquoi croyez-vous que tant de gens utilisent des filtres en photographie, surtout sur les smartphones ?

Ce n’est pas seulement parce que c’est plus joli : c’est aussi parce qu’une modification de teintes, d’éclairage, de luminosité… va influencer le regard porté sur l’image.

breakfast petit déjeuner lumière raconter une histoire storytelling photographie

Commandez un logo personnalisé
à l'un de nos 30 000 graphistes professionnels
Pour toutes les entreprises et tous les budgets

Commander mon logo

Photographiez l’assiette de votre petit déjeuner avec des tons bleus ou avec un filtre orangé. Elle ne vous ouvrira pas l’appétit de la même manière.

Selon les ajustements que vous ferez, vous pouvez laisser croire qu’une photo a été prise le matin ou le soir, en hiver ou en été… et donc commencer à raconter l’histoire qui se déroule autour de la prise de vue.

 

Les sept chèvres… ou une seule chèvre ?

Il semble plus facile de mettre en place un storytelling à l’aide d’une série de photos. Après tout, c’est ce qui est utilisé pour les films… ou les romans-photos. Mais ce n’est peut-être pas l’exemple de storytelling que vous voulez le plus imiter.

Car, oui, une seule image raconte déjà une histoire.

histoire d'une enfant sur la plage storytelling
Dès lors que vous y introduisez du mouvement, des expressions, un arrière-plan. Ce ne sera jamais qu’une partie du récit mais imaginez un couple sur la plage, un enfant courant vers un marchand de glaces, des sourcils froncés sur un visage fermé…

Sans en savoir plus, votre esprit est déjà en train de concocter le bakground autour de ces éléments.

Le plus difficile sera de trouver le bon moment à photographier, celui qui concentre l’action. Et c’est là que votre talent de photographe entrera en jeu.

 

L’histoire sans fin, peut-être, mais pas sans contexte

Comme vous le savez déjà, une même image peut être interprétée de nombreuses manières différentes. L’histoire est dans l’esprit de celui qui regarde, pas dans celui du photographe.

Vous pouvez cependant orienter un petit peu l’histoire en y ajoutant une légende.

ballon ciel rouge storytelling photographie

Il suffit d’un titre pour guider dans la direction souhaitée.

Imaginez un ballon rouge qui s’élève dans le ciel et deux titres différents : « Dans la cour d’école, les enfants voient leurs espoirs s’envoler » ou « Jour de fête à l’école ».

La différence d’impact est flagrante, le cliché reste pourtant similaire.

 

Enfilez les bottes de sept lieux pour avancer plus vite en storytelling

Quelques petites astuces vous permettront de mieux réussir des photographies qui font voyager l’imagination, sans pour autant la perdre en route :

  • Concentrez-vous sur un détail.

Ne cherchez pas à intégrer dans le cadre de votre photo tous les éléments que vous voudriez y voir figurer. Le risque est bien trop grand d’obtenir juste un fouillis surchargé. Fixez votre attention sur un détail, en particulier, qui symbolise le climax de votre histoire. C’est ce que vous devez photographier.

histoire contexte photographie storytelling

  • Cherchez les gestes. 
La photographie est un moment figé. En storytelling, cet instant est plus que jamais capturé au milieu de tous les autres. Trouvez le mouvement qui symbolise l’action plus que tous les autres, que ce soit une embrassade ou une course.

  • Encadrez.

 

L’arrière-plan est tout autant un élément de l’histoire. Une même personne, dans la même position, sera regardée différemment si elle patiente devant une décharge ou devant un restaurant gastronomique.

Tout le monde ne lira peut-être pas la même histoire que vous dans vos photos. Et peu importe, c’est cela aussi le storytelling.

À lire aussi : Infographie : comment prendre le selfie parfait ?/su_note]

Laissez un commentaire