Typographie

Quelle typographie choisir pour un CV ?

Publié par Mélanie De Coster

Un CV peut être considéré comme une affiche publicitaire visant à vous vendre. Donc, comme pour celle-ci, vous devez réfléchir à sa présentation. Et à sa typographie.

Hors de question de vous contenter de la première installée sur votre traitement de texte, sans aller plus loin.

Vous méritez mieux que cela.

 

Les polices Serif : pour un CV classique

Les polices Serif, celles qui ajoutent de petits traits à la fin de leurs lettres, comptent parmi les plus anciennes utilisées en typographie. Elles sont donc associées, dans l’esprit de ceux qui les regardent, à un petit côté classique.

Notre conseil
Opter pour ces polices, c’est donner de vous-même une image de sérieux et de professionnalisme. Elles seront parfaitement adaptées pour un emploi dans des entreprises peu enclines à l’originalité, ou pour des postes à responsabilité.

Le message que vous passerez avec elles, dans votre page de publicité, sera : « regardez comme je suis fiable et raisonnable. Vous pourrez compter sur moi. »

Si c’est votre but, vous pourrez choisir parmi les polices de caractères suivantes :

  • Didot
  • Georgia
  • Cambria
  • Bodoni
  • Constantia
  • Merriweather
  • Book Antiqua
  • Palatino
  • Usherwood
  • Source Serif Pro

 

Une typographie sans Serif : un CV moderne et contemporain

Les polices sans Serif oublient volontairement les empattements qui caractérisent leurs aînées. Elles sont plus légères, plus modernes. Ce sont souvent elles que vous retrouverez sur les textes préparés pour des écrans, car elles sont aussi plus rapides à lire.

Elles apporteront à votre CV une apparence en accord avec l’air du temps. De vous, elles diront que vous êtes efficace, que vous ne perdez pas de temps et que vous vous adaptez à toutes les situations.

Voici quelques polices sans Serif qui seront parfaites pour des CV :

  • Helvetica
  • Gill Sans
  • Franklin Gothic
  • Corbel
  • Lato
  • Banda
  • Montserrat
  • Raleway
  • Kabel
  • Proxima Nova

 

Concevez votre CV comme un projet graphique

Sur une affiche, il arrive souvent d’associer deux typographies différentes. Une police Serif et une sans Serif, par exemple. La rencontre entre les deux apporte de l’énergie à la composition, et évite la monotonie. Elle permet aussi de hiérarchiser les niveaux de lecture.

Reprendre cette même technique sur votre CV aura les mêmes effets. L’astuce est de choisir des polices qui ont des points communs, mais suffisamment de différences pour ne pas être confondues.

Attention
Comme pour toute composition graphique, vous allez vous limiter : il est inutile d’avoir dix typographies variées sur votre CV. Choisissez-en une pour les titres ou pour certaines parties centrales de votre curriculum vitae, et une autre pour le reste. Jouez avec les gras et les tailles pour apporter plus de vie à l’ensemble.

Et, comme il s’agit d’un CV, vous oublierez les polices manuscrites ou trop fantaisistes, qui peuvent s’avérer difficiles à lire.

 

Choisissez la bonne taille de police

N’oubliez pas : la lisibilité reste le point le plus important pour un CV. Pour cela, vous opterez pour une taille de police comprise entre 11 et 13. Les titres pourront être jusqu’à 5 points plus grands que le reste du texte.

Il reste possible de présenter certains détails en taille 10, mais c’est une option dont vous userez avec modération. Vous n’avez pas envie que les recruteurs s’usent les yeux à tenter de vous lire.

 

Quand vous créez votre CV, pensez aux éléments sur lesquels vous voulez attirer l’attention en premier.

C’est eux que vous mettrez en avant avec des polices plus grandes, plus larges, ou juste différentes. S’ils semblent trop condensés, ou difficilement lisibles, changez de police. C’est aussi simple que cela.

Laissez un commentaire