Conseils graphiques

Le principe du cadrage en graphisme

Publié par Emeline

En graphisme, le cadre, c’est bien plus que quatre lames de bois qui entourent un panneau vitré. C’est ce qui va diriger l’œil, ajouter de la cohérence à votre composition graphique

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

Cet élément essentiel pour vos compositions mérite bien un petit recadrage ! Vous allez découvrir les techniques pour bien encadrer vos graphismes…

 

Prévoyez de la marge

Vous êtes en train de préparer une affiche ou un visuel quelconque. Et, déjà, des choix s’offrent à vous :

  • soit vous poursuivez l’image jusqu’aux bordures de l’espace à votre disposition
  • soit vous laissez un peu de marge sur le tour.
  • C’est là déjà un premier moyen de cadrer votre propos.

 

Réfléchissons un peu à cette marge, qui prend donc place à la limite extérieure de votre composition graphique. Plus elle sera large, plus elle insistera sur le contenu qu’elle encadre, en le mettant en évidence. Plus fine, elle accordera à ce dernier plus d’espace d’expression.

 

Ne soyez pas limité par votre cadre

La marge peut être considérée comme une frontière, dont il ne faut surtout pas dépasser. Mais vous pouvez aussi décider de faire déborder certains éléments de votre graphisme par-dessus la marge, de manière à les faire sortir du cadre, pour encore plus de dynamisme.

C’est une tendance de plus en plus utilisée depuis plusieurs années.Par ailleurs, qui a dit que le cadre devait obligatoirement faire le tour de votre graphisme ?

Après avoir fait un autre tour, celui de la question, il semble évident qu’une bordure qui n’apparaît que sur un, deux ou trois côtés constitue une autre manière de tester les limites. Et d’exprimer votre créativité.

 

Petit cadre deviendra grand

Si la marge constitue l’extrême-bord de votre cadre, n’oubliez pas que vous pouvez aussi en insérer à l’intérieur de l’image.

Ces bordures internes aident toujours à diriger le regard, qu’elles se contentent de suivre, en un format plus limité, celui de votre composition, ou qu’elles encadrent une partie particulière de votre composition.

Là encore, vous aurez de nombreux choix : de l’épaisseur du trait à la ligne continue ou non, en passant l’élément graphique qui occulte parfois un bord du cadre ou le choix des couleurs.

Pensez juste à laisser suffisamment d’espace autour du cadre, afin que votre intention soit bien claire.

 

Un cadre n’est pas qu’une ligne

On a beaucoup parlé des traits qui constituent les cadres… Mais ils peuvent être faits de tellement d’autres manières.

Du texte à lire en carré pour encadrer une image, des textures usées sur les bords pour un aspect vieilli et nostalgique, des textures différentes aux lignes courbes et faussement aléatoires, des éléments visuels répétés de manière symétrique…

N’oubliez pas non plus qu’un cadre n’est pas seulement carré ou rectangulaire : un cercle, un ovale, ou même une étoile… Toute forme qui permet de faire ressortir une partie de votre composition devient un cadre.

 

Donnez toujours plus d’importance au cadre

Parfois, le cadre prend plus de place que le reste de la composition. Ce n’est pas grave, cela reste toujours une manière calculée de centrer le regard.

Le cadre peut aussi être en couleur quand le reste du visuel est en noir et blanc.

N’hésitez pas à jouer sur ses couleurs : une bordure en dégradé, ou qui rappelle certaines teintes de l’image centrale, sera toujours appréciée. Intégrez d’ailleurs les tonalités du cadre dans celle de votre graphisme : il ne doit pas jurer avec l’ensemble.

 

Le cadre peut aussi constituer l’espace où vous notez un message important. C’est à vous d’imaginer ses fonctions ! N’hésitez pas à discuter avec les graphistes de Graphiste.com sur la meilleure manière d’intégrer des cadres dans vos prochains flyers.

Commenter

Laissez un commentaire