MISSIONS FREELANCES
Vidéo

Les 5 ingrédients pour réussir un témoignage vidéo

Réussir témoignage vidéo
Publié par Mélanie De Coster

Un témoignage vidéo est un petit outil bien pratique pour faire votre promo, pour illustrer vos pages produits ou juste pour parler de vous. À condition qu’il soit réussi, bien sûr.

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

Comme pour tout support de communication, vous devez être attentif aux détails afin qu’il ne travaille pas contre vous. Voici les conseils pour transformer votre témoignage vidéo en essai gagnant.

1. Ajoutez du naturel

Quand on parle de témoignage vidéo, cela implique que vous n’allez pas engager des acteurs pour le tourner, mais bien donner la parole à vos clients. C’est sur eux que reposera la lourde tâche de raconter à quel point votre produit ou service est génial.

Cependant, tout le monde n’est pas à l’aise face à la caméra. Et personne n’a envie de s’infliger le visionnage d’un pauvre utilisateur pris au piège sous le feu des projecteurs, rigide et coincé, en train de lire péniblement le texte qui a été écrit pour lui.

Notre conseil
Concevez votre témoignage comme une discussion entre vous et la personne qui sera filmée.

Oui, vous aurez plein d’images à couper au montage. Mais à mesure que la parole se déliera, vous obtiendrez un résultat plus naturel… et donc plus convaincant.

2. Restez le chef (en coulisses)

La conversation, on l’a vu, ne doit pas être guindée. Vous ne devez pas plus vous coller à une liste de questions que vous tenez en main que votre interlocuteur ne devra lire ses réponses. Par contre, réfléchissez au préalable à ce que vous voulez voir abordé dans la discussion.

Commandez un logo personnalisé
à l'un de nos 30 000 graphistes professionnels
Pour toutes les entreprises et tous les budgets

Commander mon logo

Votre vidéo devra être courte (les gens n’y consacreront que quelques minutes, au mieux. Et ils en retiendront encore moins).

Donc en ayant en tête un angle bien précis, un thème que vous souhaitez privilégier, vous éviterez de vous éparpiller. Et le message que vous passerez sera plus clair (et mieux entendu).

3. Parsemez d’une pincée d’émotions

En communication, ce qui fonctionne toujours, c’est l’émotion. Vous trouveriez ça intéressant, vous, quelqu’un qui dit « ce couteau est très bien pour couper les carottes » ? Si c’est là le seul message de la vidéo, autant éviter de perdre du temps à la filmer.

Par contre, si vous embarquez les internautes qui verront le film dans un voyage, empreint de suspense, de peur et de réussite finale, vous pourriez bien arriver à bon port avec votre vidéo de témoignage.

Notre conseil
Pensez à faire raconter à votre témoin quel était son problème avant d’utiliser votre produit, comment il l’a découvert, en quoi il a changé sa vie… Rendez les choses vivantes !

4. Laissez mijoter jusqu’à obtenir des bénéfices concrets

Revenons à notre couteau. Est-il vraiment indispensable que votre témoignage précise que sa lame est dans tel ou tel métal ? Qui dirait cela dans la vraie vie ?

Par contre, expliquer que ce métal est plus solide, qu’il ne se brise pas quand le couteau tombe, qu’il brille dans le noir et que c’est pratique pour couper un saucisson en cachette la nuit dans sa cuisine (qui sait ?), là, cela devient plus concret. C’est là où l’on parle de bénéfices concrets.

Votre vidéo doit montrer ce que le produit apporte de nouveau, de différent. Pas ce qu’il est : ce qu’il fait !

5. Faites tourner votre caméra pour éviter que l’intérêt ne colle au fond du témoignage vidéo

Aussi passionnant votre témoignage soit-il, il ne doit pas pour autant devenir ennuyeux à regarder. Or, une personne assise, face caméra, en plan fixe, pendant plusieurs minutes, cela évoque un peu trop un cours magistral, et va réveiller l’envie tenace de faire une petite sieste.

Pensez à utiliser plusieurs caméras, pour varier entre les vues de profil et de face, ou, encore mieux, à insérer des plans de votre client en train d’utiliser votre produit (tout en laissant la bande-son se dérouler).

Votre film doit être vivant, et pour cela, il aura besoin d’actions.

Même si c’est juste pour montrer par intermittences le témoin en train de marcher dans la rue : le but est de réveiller le regard.

Votre témoignage vidéo sera encore plus réussi si vous pensez à intégrer un peu de texte, ne serait-ce que pour créer des séquences, un peu comme un chapitrage.

N’oubliez pas non plus de penser aux sous-titres, votre film ayant de grandes chances d’être regardé sur un smartphone dans des situations où le son est coupé.

Et si vous profitiez des commentaires pour partager vos témoignages vidéo préférés ?

Les 5 ingrédients pour réussir un témoignage vidéo
5 (100%) 2 votes

Laissez un commentaire