Impression

Comment mettre en page un prospectus à trois volets ?

Publié par Emeline

Pourquoi se contenter d’un flyer recto verso quand vous pouvez utiliser un prospectus à trois volets ? Parce que vous ne savez pas comment le mettre en page ? Parce que vous craignez qu’il ne soit pas aussi attirant ?

Ces petits dépliants de papier peuvent pourtant faire bien plus que présenter vos services… Ils sont les hérauts de votre communication, portant haut les couleurs de votre image de marque !

Jouez sur la teinte, sur la composition, sur le type de visuels utilisés… et vous obtiendrez un document aussi agréable à regarder fermé qu’ouvert.

 

Trois volets pour un dépliant publicitaire

Votre dépliant n’est pas un objet plat. Il se déplie, se replie, comporte en réalité six panneaux qui s’agencent les uns avec les autres de différentes manières. C’est avec eux que vous devez composer.

Et les choix sont multiples.

Vous pouvez :

  • Considérer chaque volet indépendamment. Ce qui implique que vous insérerez vos divers éléments dans des colonnes bien distinctes, sans les laisser se chevaucher d’un panneau à l’autre.
  • Prévoir le moment où le prospectus sera déplié, et prolonger les graphismes d’un volet au suivant, sur deux d’entre eux ou sur les trois. Pour plus d’originalité encore, il est possible de rendre les limites de chaque volet floues, en laissant un visuel dépasser seulement d’un tiers sur le volet suivant. Cette option dynamise la lecture, en brisant les codes.
  • Tracez des lignes, ou des formes géométriques, qui se rejoignent d’un panneau à l’autre. Leur force sera d’autant plus appuyée s’ils sont aussi lisibles que le document soit replié ou ouvert.

 

Le meilleur show pour les couleurs

Pour composer un document visuel, il est d’usage de limiter le nombre de teintes utilisées. C’est toujours le cas pour les brochures publicitaires. L’aspect déplié permet cependant de nouvelles audaces.

Là encore, vous avez plusieurs options :

  • Choisir une couleur de fond et la conserver sur toute la surface. En la répétant aussi bien pour les visuels que pour les textes. Quitte à appliquer un filtre pour vraiment créer de l’unité.
  • Sélectionner une teinte différente pour chaque volet. Chacun d’entre eux ressort ainsi avec plus d’évidence. Leur contraste leur conférera de l’énergie.

 

Comment mixer image et texte ?

Un prospectus ne dira rien de vous s’il ne contient que des images. Et il sera sans doute peu attirant juste avec des blocs de texte.

Dans la majeure partie des cas, on retrouve un visuel qui occupe toute la couverture, avec seulement quelques phrases en surimpression, pour donner le ton.

Et, à l’intérieur, les images sont uniquement là pour accentuer le texte, un peu accessoires, en modèles réduits. Vous pouvez tout à fait respecter ce même principe, qui a déjà fait ses preuves. Ou vous permettre plus de liberté…

Les visuels peuvent toujours servir de toile de fond, en filigrane pour vos éléments textuels. Des icônes souligneront vos différents paragraphes. Une mosaïque de photos illustrera l’ambiance que vous voulez associer à votre marque ou à votre produit.

Un dépliant en trois volets ne doit pas être uniquement utilisé quand vous avez un long discours sur lequel vous souhaitez communiquer.

Il sert aussi à transmettre votre état d’esprit. Il vous offre l’occasion de montrer vos valeurs alors, oui, n’avoir qu’un seul panneau typographique sur les trois faces intérieures est une possibilité sur laquelle vous pouvez vous pencher !

 

Notre conseil
Pour présenter à vos clients un document qui marquera leur mémoire, il faut parfois savoir s’affranchir des codes existants. Ce peut être simplement concevoir son dépliant à l’horizontale plutôt qu’à la verticale. Mais c’est toujours transmettre la part de rêve que vous voulez associer à votre image de marque…

Vous souhaitez estimer le prix de votre catalogue ou de votre brochure ? Découvrez notre simulateur de prix !

Laissez un commentaire