Vidéo

Le guide pour bien compresser une vidéo

Compresser une vidéo
Publié par Morgane Ponton

La vidéo est de plus en plus utilisée en content marketing. Média très viral et de plus en plus facile à réaliser, les marques et entreprises diffusent massivement ces formats animés.

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

Grâce aux smartphones, il est devenu possible de filmer du live et de faire des montages rapidement. Mais tous ces films pèsent lourd et prennent de l’espace. L’hébergement sur des plateformes comme YouTube ou Facebook est une voie.

Mais saviez-vous qu’il était possible de réduire considérablement le format de votre vidéo tout en maintenant sa qualité ? C’est tout l’enjeu de la compression vidéo dont nous allons voir la méthodologie.

1. Le principe de conversion

La vidéo produite brute, aussi appelée la version principale, pèse relativement lourd (le poids varie selon la longueur).

Pour réduire le poids de votre vidéo sans perdre en qualité, vous devez comprendre le processus de compression. Compresser une vidéo implique de packager et réduire ses données médias (le son, les images, les métadatas).

Pour cela, plusieurs paramètres pourront être optimisés :

  • Les dimensions de votre vidéo : une vidéo se mesure en pixels, le plus souvent en format horizontal rectangulaire. Les formats populaires sont : 640 x 360p, 1280 x 720p, 1920 x 1080p ;
  • Le ratio d’aspect détermine une proportion en hauteur et largeur. Il s’agit du format 16:9ème par exemple ;
  • FPS : c’est le nombre d’images par seconde qui joue sur la qualité du rendu ;
  • Le débit vidéo. C’est ici que l’on parle de bits. C’est-à-dire le débit d’information transmis. Plus le débit est élevé, plus la qualité de l’image est bonne. Mais il est aussi possible de le contraindre pour réduire la taille de votre vidéo.
  • Le débit audio. Il s’agit du même principe concernant le son de votre film.

2. Compresser une vidéo avec perte

Le principe le plus efficace et facile à comprendre pour réduire la taille de votre vidéo : diminuer le nombre de données qu’elle comprend.

Vous pouvez utiliser cette technique pour différents usages :

  • Insérer une vidéo dans email ;
  • L’envoyer dans une application de messagerie instantanée ;
  • Pour une vidéo courte promotionnelle qui n’aurait pas besoin d’être en HD.

Grâce à cette technique, vous pouvez gagner considérablement en taille. En revanche, le principal inconvénient est que votre image peut perdre en qualité (attention à l’effet pixélisé).

3. Compresser une vidéo sans perte

Cette technique est sans nul doute la meilleure, pour conserver toute la qualité de vos films tout en allégeant leur poids.

Voici la démarche :

  • Utilisez un des codecs principaux. On appelle Codec, les programmes informatiques capables de minifier un fichier vidéo (H. 264 / H.265 (HEVC) / Apple ProRes 422, 422 LT).
  • Choisissez le format de votre vidéo. On appelle cela le “conteneur vidéo”. Il s’agit du type de fichier de votre film dont les extensions les plus connues sont : .mp4 / .mov (proposé sur des machines Apple) / .mkv

Avec une compression sans perte, il sera toujours possible de restaurer la version d’origine de votre vidéo dans la mesure où les données sont compressées sans être supprimées. L’inconvénient ici : si vous devez atteindre un poids très faible pour envoyer une vidéo par email, cette compression sera peut-être insuffisante.

Le saviez-vous ?
Cette méthode de compression est utilisée par les plateformes d’hébergement comme YouTube ou Dailymotion afin de vous présenter des vidéos légères sans altérer la qualité.

Si vous devez diffuser votre vidéo sur ces plateformes, respectez les critères qu’ils utilisent. Pour YouTube par exemple il s’agit d’un format MP4, avec un Codec H.264 et un ratio 16:9.

Outils et conseils pour compresser vos vidéos

La plupart des logiciels d’édition de vidéo vous proposeront des fonctionnalités natives pour compresser votre vidéo au moment de son export : Adobe premiere / After Effect / iMovie sur Mac. Si vous n’êtes pas le réalisateur de la vidéo mais que vous avez une contrainte de poids, voici quelques outils pour réduire leur taille.

Quicktime (pour Mac)

Outil installé nativement sur tous les devices Apple, il offre les options de base pour la compression.

Pour compresser votre fichier vidéo :

  • Ouvrez votre film dans QuickTime
  • Allez dans les options d’export et choisissez un format ( standard 1080 pixels)
  • Puis cochez “utiliser HEVC”, le Codec H.265 que nous vous avons présenté plus haut, permettant une compression de bonne qualité.

La suite, c’est le Codec qui va s’en charger. Il va automatiquement compresser les données et vous restituer un format allégé de votre vidéo.

VLC

Le leader de la lecture de films multiplateforme propose un compresseur gratuit, dont les options sont les plus avancées.

La méthode est assez similaire :

  • Ouvrez lecteur VLC
  • Dans Fichier, prenez l’option Convertir / Diffuser
  • Choisissez la vidéo à compresser et le format souhaité : H.264 + MP4 par exemple
  • Ensuite vous pourrez sauvegarder votre fichier ou bien le diffuser directement en ligne.

Handbrake

Un bel outil français gratuit et opensource : Handbrake. Il offre des options de compression préformâtes.

  • Ouvrez l’outil est choisissez la vidéo à compresser
  • Sélectionnez un des formats déjà paramétrés
  • C’est parti !

 

Derrière des termes un peu techniques, retenez que vous pouvez facilement réduire le poids de vos vidéos en maintenant un niveau de qualité optimal grâce à la compression.

Le guide pour bien compresser une vidéo
5 (100%) 5 votes

Laissez un commentaire