Conseils graphiques

Apprendre le design graphique en 10 étapes ?

Publié par Mélanie De Coster

Être autodidacte. C’est une manière comme une autre d’apprendre. Une qui n’est pas moins efficace que les formations dispensées par les grandes écoles.

Ce type d’enseignement demande même plus d’implication, plus d’obstination et beaucoup plus d’attention que d’aller s’asseoir derrière une table et d’attendre que l’on vous fournisse toutes les pistes nécessaires. Je reste admirative de ceux qui réussissent ainsi à devenir des experts en partant de rien.

Que vous soyez un graphiste novice ou un artiste confirmé, vous trouverez sans doute de bonnes raisons de piocher dans cette liste de bonnes pratiques pour se former au design. Aujourd’hui, c’est portes ouvertes dans la formation en ligne !

 

1. Connaître son histoire

Tout être et toute chose a un passé. Le dessin aussi. Posséder ne serait-ce que des bases en histoire de l’art permet de comprendre comment le graphisme a évolué. Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où on va. Vous pouvez effectuer votre recherche de manière chronologique ou en partant d’une œuvre qui vous a séduit et vous intéresser ensuite aux commensaux de l’artiste qui l’a créée. Peu importe. Le but est juste de voir comment l’art évolue (et aussi d’être capable de s’appuyer sur les recherches effectuées bien avant vous pour les intégrer dans vos propres travaux).

 

2. Avoir du vocabulaire

Vous savez à quoi sert le vocabulaire ? À communiquer. Vous devez être capable de parler avec d’autres graphistes ou avec des clients. Vous devez les comprendre. Et ce n’est possible que si vous possédez un minimum de langage technique. Certains termes sont propres à l’imprimerie, d’autres sont plus en lien avec le métier même de graphiste. Quand vous en êtes au stade de la création de projets, il est urgent de les maîtriser.

 

3. Suivre le travail des autres

On apprend toujours en observant ce que font les autres. Et c’est encore plus vrai dans le graphisme. Avec l’explosion des galeries en ligne, vous pouvez suivre plusieurs créatifs de près et analyser leurs dernières œuvres d’un simple clic. Ne négligez pas non plus les blogs ou les réseaux sociaux des personnes que vous admirez : c’est souvent un excellent moyen pour récolter des sources d’inspiration ou des informations utiles pour enrichir votre culture graphique.

 

 

4. Comparer les market places

De nombreux graphistes (et certainement pas les moins talentueux) offrent leurs services ou leurs créations sur des market places dédiées au design. Observer quels travaux sont les plus populaires est aussi une bonne manière de se former l’œil. Il faut cependant noter que cette démarche peut demander un temps certain et qu’elle ne saurait être représentative que d’une tendance à un moment donné.

 

5. Suivre des cours en ligne

Les Moocs ont le vent en poupe. Et il en existe sur tous les secteurs possibles. Vous pourrez vous former sur l’utilisation de logiciels spécifiques, apprendre des techniques de cadrage, perfectionner vos connaissances en histoire de l’art… Il faut cependant reconnaître que le catalogue français de Moocs dédiées aux graphistes restent rares. Ce serait peut-être l’occasion de perfectionner votre anglais, pour pratiquer le Lettering ou d’autres techniques.

 

6. Assister à des conférences

Les TED talks offrent l’opportunité à de nombreux experts de partager leurs connaissances. Et à de nombreux amateurs de visionner ces conférences quand ils le veulent. On parle beaucoup des TED talks sur les thèmes du développement personnel… mais il en existe aussi une quantité considérable portant sur le design, la créativité… ou à peu près tout ce qui est susceptible de vous intéresser !

 

7. Décortiquer

Regardez l’oeuvre d’artistes qui vous inspirent. Et essayez de les imiter. Pas juste pour savoir faire comme eux. Mais pour comprendre leur manière de travailler, pour vous former à leurs côtés. Ce travail peut parfois sembler décourageant (ils sont des maîtres, pas vous. Du moins pas encore). Mais c’est souvent ainsi que l’apprentissage se faisait au temps ancien. Et c’est une manière de forger sa technique sans user son énergie sur le processus créatif.

 

8. Pratiquer

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, dit le proverbe. C’est en créant que vous deviendrez créatif. Dessinez. Illustrez. Quelle que soit votre technique préférée, pratiquez-la. Même juste un petit peu. Même juste pour perfectionner ce que vous avez déjà fait hier. Mais ne laissez jamais reposer vos outils. C’est la meilleure manière de les maîtriser !

 

9. Économiser

Le matériel ou les logiciels spécialisés peuvent s’avérer assez onéreux. Ce n’est pas une raison pour se priver du travail artistique. Le dos d’un emballage de céréales peut devenir une toile où exercer sa main. Et il existe des alternatives informatiques qui permettent de se lancer dans la maîtrise des outils bureautiques en attendant de pouvoir s’offrir la crème de la crème. Pixlr remplace Photoshop et Inkscape est un bon ersatz d’Illustrator.

 

 

10. Créer

Imiter, se former, observer, c’est bien. C’est même plus que bien, c’est indispensable. Mais ne vous arrêtez pas là. Se former, c’est aussi tester.

C’est oser dépasser ses limites ou celles que d’autres ont placées avant vous. Juste pour voir si ça fonctionne ou juste pour le plaisir. Il n’y a ainsi que vous apprendrez vraiment !

J’aimerais beaucoup savoir comment vous vous êtes formé… N’hésitez pas à le dire dans les commentaires.

11 Commentaires

  • Bonjour,
    Personnellement, j’ai suivi une formation de 3 ans en graphique et design. Mais cela ne suffit pas. Il faut aussi faire des recherches personnelles, des exercices, comme vous avez dit plus haut. Sans oublier de voir aussi chez les “concurrents”, les créations des autres et surtout se tenir au courant des dernières évolutions et technologies.

  • Merci beaucoup pour cet article ! Très utile et bien écrit (mis à part, il me semble, une petite erreur d’inattention dans le point n°8 : “préférez” à la place de préférée, sinon c’est que je n’ai pas compris la phrase 😉 mais ce n’est qu’un détail, que je vous fais remarquer avec toute la bienveillance disponible dans l’espace commentaire 🙂 )
    Je vais commencer par suivre les pistes que vous évoquez et peut-être un jour ajouterai-je la corde du graphisme à mon arc, en partie grâce à vous.
    Bien cordialement

    • Bonjour, merci pour votre commentaire, nous sommes ravis que ces conseils puissent vous être utiles.
      Pour la petite coquille vous avez raison, c’est bien “préférée” ! 🙂
      Charlotte

  • En effet bel article pour nos autodidactes qui veulent aller plus loin et devenir des pros avertis ! Cependant, attention aux logiciels,. L’utilisation de logiciels gratuits vous posera quelques problèmes sur le long terme. Vous aurez du mal à vous professionnaliser ensuite. Au moment du passage indispensable sur les logiciels pros de la suite Adobe, vos réflexes techniques seront chamboulés et vos repères acquis vont vous bloquer pour l’évolution dans l’univers d’adobe. Un grand nombre de mes élèves et stagiaires ont eut ce problème, attention à ne pas rester trop longtemps sur les logiciels gratuits.

  • Bonjour à tous

    C’est bien d’apprendre, mais c’est encore mieux de faire appel à un professionnel pour un tel travail. N’oubliez pas que votre logo vous présente, s’il est mal fait, ben là vous êtes dans un sale drap.

Laissez un commentaire