Créatif, force de proposition et possédant de grandes responsabilités, le Directeur Artistique est un acteur clé dans toute stratégie de communication.


Il gère la mise en forme de projets sur des supports divers et variés, allant du magazine à l’affiche publicitaire – en passant par l’émission de télévision.

Il est possible de travailler en tant que Directeur Artistique dans différentes structures comme des maisons d’édition, le cinéma, la télévision ou encore les agences de communication.

S’il n’existe pas de formation spécialement pensée pour cette profession, un bagage minimal est indispensable pour toute personne espérant, un jour, occuper ce poste.

directeur artistique freelance

Les missions du Directeur Artistique


Une maîtrise indispensable des arts graphiques et du design.

Au quotidien, le Directeur Artistique est amené à concevoir des messages publicitaires, sous forme d’affiches, d’infographies ou encore de vidéos.

Au tout début du projet, il crée des maquettes, dessine et forme les premiers graphismes liés à la campagne de communication.

En ce sens, pour assumer ces missions, le Directeur Artistique doit, au cours de sa formation, avoir appris les bases des arts graphiques et du design. Au niveau des diplômes, plusieurs – à des niveaux différents – sont compatibles avec la profession :

  • Bac + 2 : un BTS design graphique
  • Bac + 3 : un DNAT (Diplôme National des Arts et Techniques)
  • Bac + 4 ou bac + 5 : DNAP (Diplôme National des Arts Appliqués), DNSEP (Diplôme National d’Expression Plastique), DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués) ou encore école des Beaux-Arts.

Ces certifications sont inséparables d’expériences significatives dans le monde de l’entreprise. Si des formations en alternance ne sont pas à exclure, il est également possible, en formation initiale, d’envisager des stages (souvent obligatoires à un moment ou un autre du cursus).

Commencer en tant qu’infographiste peut permettre, au fil du temps, de monter jusqu’au grade de Directeur Artistique.


directeur artistique freelance

Préparer son avenir de Directeur Artistique avant le BAC, c’est possible !


S’il existe de nombreux diplômes plus ou moins complexes pouvant potentiellement faire de vous un Directeur Artistique, il est possible, dès le lycée, de choisir la meilleure orientation pour un métier dans la communication et l’artistique. En effet, deux baccalauréats préparent bien aux métiers des arts appliqués :

  • Le baccalauréat technologique STD2A (Sciences et technologies du Design et des Arts Appliqués).
  • Le baccalauréat professionnel AMA (Artisanat et Métiers d’Art) option « Communication visuelle plurimédia ».

D’une façon générale, le fait de suivre l’un de ces cursus dès le lycée permet d’être mieux préparé aux matières techniques proposées dans les différentes formations supérieures.

Cependant, si vous avez opté pour un baccalauréat général, il n’est pas trop tard pour envisager des études en art graphique et design : suivez une Mise À Niveau en Arts Appliqués (MANAA) avant d’envisager votre cursus post-bac.


Quelles sont les qualités et compétences requises pour un Directeur Artistique ?


Puisqu’il est à l’origine d’un projet artistique ou d’une campagne de communication, par exemple, le Directeur Artistique est en mesure de faire preuve de créativité, d’innovation et d’imagination. Parfaitement habile sur le plan artistique, il doit également connaître les modalités du marketing, puisqu’il crée – avant tout – une stratégie de communication.

La culture générale est également demandée pour ce poste, puisque le Directeur Artistique s’inscrit dans un univers qu’il doit particulièrement bien connaître, afin de créer un média directement bien perçu par sa cible.

En ce sens, savoir mener une veille sur un secteur pour être au courant de toutes les tendances est indispensable. Bien sûr, puisqu’il pilote une équipe composée de graphistes, de photographes, d’illustrateurs, de réalisateurs ou encore de designers, ses qualités relationnelles doivent être excellentes. Il faut être capable de superviser une équipe, de contrôler la qualité du travail et de motiver les esprits, en toute subtilité.


Quel statut prendre pour devenir directeur artistique freelance ?



directeur artistique freelance

Pour devenir directeur artistique freelance, il est obligatoire de choisir un statut fiscal.

Tous les régimes fiscaux ont des avantages. Avec le statut d’autoentrepreneur, vous n’aurez pas besoin de faire de déclaration de résultats. De plus, les formalités administratives liées à votre activité seront allégées et gratuites.

Vous n’aurez qu’à garder vos factures et tenir à jour un carnet de comptes. Si vous choisissez un statut EI (entreprise individuelle), vous ne serez pas limité en matière de chiffre d’affaires.

En revanche, vous serez personnellement responsable des dettes de votre entreprise individuelle. L’EIRL est un troisième statut fiscal possible lorsque l’on souhaite exercer en tant que directeur artistique freelance. Celui-ci protège votre patrimoine personnel.

Enfin, vous pouvez également opter pour le portage salarial. Ce statut est souvent choisi par les métiers de l’art et du web. Et pour cause ! Il vous permet d’obtenir le statut de salarié et ses avantages (assurances, chômage, retraite, etc.)

En outre, vous serez exempté des formalités administratives et juridiques relatives à votre entreprise. Seuls les tarifs seront négociés par vos soins à chaque début de projet. De fait, vous pourrez donc vous consacrer à votre activité et à votre clientèle à temps plein. Un atout majeur lorsque le lancement de notre agence nous prend déjà beaucoup de temps et d’énergie.


6 conseils pour réussir en tant que directeur artistique



directeur artistique freelance

1. Aimer travailler en équipe

Une grande partie du travail d’un directeur artistique consiste à savoir comment et quand utiliser les talents des différents membres de l’équipe.

Chaque personne a quelque chose à apporter au design et au résultat final. Il est important de respecter chaque étape pour que chaque acteur de la chaîne de production se sente valorisé. Et oui, le voyage est aussi important que la destination. Il est donc crucial de pouvoir expliquer les étapes qui ont mené au résultat du film ou de la publicité.

Cela signifie aussi que vous devrez être vigilant lorsque vous embauchez vos collaborateurs. Votre rôle sera d’être le plus clair possible sur leur rôle à jouer dans le projet. Ainsi, ils auront les clés pour faire un travail efficace et rendre leur production dans les temps.


2. Constituer un portfolio impressionnant !

Comme pour tout métier créatif, vous devez vous assurer que votre portfolio est à la hauteur. Il doit représenter votre propre style, votre vision, les plus belles et grandes idées que vous avez eus, etc.

Les chefs de projet n’auront que quelques minutes pour l’examiner. Votre proposition doit être la plus claire et limpide possible.


3. Considérer ses N-1 comme ses égaux

Si vous avez des artistes et graphistes à gérer, vous devez le faire avec délicatesse et respect. Il faut savoir reconnaître le talent de ceux qui vous entourent…

Un directeur artistique qui se voit comme un gourou de l’art n’est pas un réel manager. En effet, savoir diriger ne s’invente pas ! Il faudra mettre en place une organisation scrupuleuse et une méthode de communication efficace.


4. Gagner en confiance en demandant des avis clients

Pour être le meilleur directeur artistique possible, vous devez être sûr de recevoir des avis, tant de la part de vos clients que de vos collaborateurs. Même l’avis d’un stagiaire qui n’est dans votre agence que quelques mois peut être utile ! En somme, il n’est pas recommandé d’avoir un égo surdimensionné pour réussir comme directeur artistique.

Pour faire appel à des spécialistes externes (graphiste, designer, illustrateur, photographe, animateur 3D, etc.) vous devrez dépasser le syndrome de l’imposteur. Suite à cela, vous serez prêt à défendre la vision et les valeurs de votre studio. Il est normal de vouloir travailler avec les meilleurs talents possible. Pour cela, vous n'êtes pas obligé d'avoir fait une école.

Vous devrez avoir confiance en vous et en l’image de votre marque de production !


5. Faire jouer son réseau

Bien sûr, vous avez beaucoup à apprendre de ceux qui sont passés par là. Recherchez des personnes inspirantes et demandez leur à les rencontrer. Beaucoup aiment parler d’eux, alors profitez-en pour leur demander des conseils ou leur avis sur votre travail.


6. Apprendre à connaître le métier

Vous devrez donc être au courant des progrès et des tendances de votre secteur et travailler dur pour rester à la pointe de ce qui se fait dans votre secteur. Lisez des articles, consultez des blogs, rapportez-vous à des marques au style bien défini.

Cela vous permettra de garder le rythme et ne pas rester coincé dans une bulle. La veille créative est l’un des avantages de cette industrie, alors profitez-en et n’hésitez pas à proposer quelque chose de différent. Enfin, n’hésitez pas à ce qui se fait ailleurs : dans la mode textile, dans le cinéma, dans l’art contemporain, etc.


Devenir directeur artistique dans la musique


La direction artistique ne se résume pas seulement à un thème, à des couleurs ou quelques tenues pour l’artiste. C’est un ensemble complet qui vous guidera tout au long du projet. Vous devez y réfléchir à chaque étape du développement de la formation de votre projet. Ainsi, votre proposition artistique sera complète et uniforme.

Si vous avez des doutes sur votre type d’éclairage, votre choix de coiffures, vos angles de caméra, ou sur l’aspect de votre montage, vous pouvez toujours demander de l’aide aux professionnels de ces métiers. Être bien entouré et savoir transmettre son savoir sont les clés du métier de directeur artistique. La direction artistique n’a pas un seul est même but.

C’est un ensemble de créations qui forment une seule et même production. Il est donc utile de définir les objectifs les plus importants et ceux qui le sont moins (choix d’une caméra, de couleurs, type de montage, etc.).

En bref, une grande créativité, une organisation cadrée et une bonne dose de sociabilité sont nécessaires au métier de directeur artistique musical.


Le salaire du Directeur Artistique


directeur artistique freelance

Avec le développement du web, de nombreuses entreprises comprennent l’importance de créer une identité visuelle en accord avec les produits ou services proposés. En ce sens, ce nouveau besoin d’avoir une image en adéquation avec son cadre d’activité est profitable pour les directeurs artistiques, qui trouvent dans le web un nouveau secteur potentiellement lucratif.

Un Directeur Artistique débutant perçoit, en moyenne, un salaire mensuel brut de 2 200 €. S’il parvient à se faire un nom et à entretenir un réseau de clients persuadés de son talent, il peut voir cette rémunération augmenter rapidement et significativement.


Trouver un Directeur Artistique freelance

Vous êtes Directeur Artistique et vous voulez trouver des clients ?


Inscrivez-vous gratuitement sur Graphiste.com, partagez vos créations sur votre portfolio et répondez aux missions pour les Directeur Artistique freelances.


Trouver un Directeur Artistique freelance



Nos guides
Tarif d'un graphiste freelance
Les missions de graphistes freelances
Portfolios de nos graphistes
Aide sur Graphiste.com