Typographie

Tout savoir sur le lettering

Publié par Camille

Si c’est dans les vieilles casseroles que l’on prépare les meilleures soupes, est-ce dans les effets vintage que l’on trouve les meilleurs graphismes ? Le lettering peut se présenter comme une recette qui mixe habilement l’ancien et le moderne.

Il y a déjà une quinzaine d’années qu’il a signé son importance avec de belles lettres calligraphiées, pour le plus grand plaisir des amateurs.

Effet de mode ou véritable tendance de fond ?

 

Le lettering, qu’est-ce que c’est ?

Source : Leandro Assis

Le lettering, il y a plusieurs manières de l’écrire, mais une seule de le décrire.

Définition
C’est un mélange de calligraphie et d’art graphique. Il sublime des mots ou des textes courts en attirant l’attention sur eux. On remarque leur forme avant de les déchiffrer.

L’aspect ancien n’est jamais bien loin, que ce soit au niveau de l’apparence qui fait plus qu’un clin d’œil au style victorien, ou au niveau des techniques. Les feutres et les crayons, apposés avec un soin appuyé sur du papier sont les premiers outils des amateurs de lettering.

Mais l’ordinateur fait également partie de leur panoplie, notamment grâce à des outils vectoriels comme Adobe Illustrator.

Attention
Il ne s’agit pas de reprendre des polices de caractère existantes. Il est question de les inventer, avec toutes les courbes et les déliés qui s’imposent. Et également avec la mise en page qui les mettra en valeur.

 

L’émotion derrière les mots

Source : kissmiklos .

Si le lettering suscite autant d’engouement, c’est parce qu’il nous relie à ce qu’il y a de plus humain chez nous. L’aspect humain, plus que technique, est mis en avant.

Il a un aspect artisanal qui fait appel à nos racines. Il rappelle les produits d’antan, peut-être moins controversés que ceux proposés par les entreprises modernes. Comme les designs vintage, le lettering rassure en misant sur des valeurs sûres.

Dans l’imaginaire collectif, il ne peut pas y avoir de lettering sans une certaine implication liée à un temps de travail tout aussi certain. Il est difficile de ne pas saluer les heures que les graphistes ont dû consacrer à leurs créations dans ce domaine. Et chacun apprécie d’imaginer que des artistes ont offert ce temps pour leur simple plaisir visuel.

 

Se mettre au lettering

Source : Finn Reville

Le lettering s’apprend. Pas en quelques minutes, avec de la pratique surtout. Incliner correctement son feutre ou son pinceau pour obtenir les courbes attendues nécessite un certain entraînement.

Ce ne sont pas les passionnés de calligraphie qui diront le contraire. Mais il existe de nombreux canaux pour trouver de bons outils de formation. En voici 3.

Les livres

Différents ouvrages sur le thème du lettering ont été publiés ces dernières années. Penchez-vous sur :

  • The Hand & Craft of Hand Lettering de Annie Cicale,
  • Brush Lettering: An Instructional Manual of Western Brush Calligraphy de Marilyn Reaves,
  • Eliza Schulte,
  • Creative Lettering and Beyond…

Sur internet

La plupart des références sont en anglais. Vous trouverez des cours sur Skillshare, de nombreuses informations et adresses d’autres sites sur handletteringtutorial et vous pourrez suivre le site francophone de Francis Chouquet, qui est aussi assez actif dans ce domaine.

La calligraphie et le lettering étant assez liés, n’hésitez pas à puiser dans toutes les ressources de ces deux sujets, selon vos affinités personnelles.

Le gerard

Comme pour toutes les techniques artistiques, l’observation et l’imitation peuvent être de bonnes écoles.

Notre conseil
N’hésitez pas à suivre les travaux d’artistes confirmés dans le lettering, sur DeviantArt ou Dribble, pour trouver votre inspiration.

 

Comment débuter ?

Source : Aga Kubish

Les bons outils

Le lettering ne nécessite pas beaucoup de matériel. En effet, l’un des 2 outils dont vous aurez besoin pour vous lancer dans le lettering est un simple cahier à pages blanches.

Attention
Le cahier que vous aurez choisi doit impérativement être adapté à l’encre.

Ensuite, il vous faudra choisir votre brush pen noir. Il en existe une multitude sur internet ou dans les magasins dédiés.

Vous éprouverez probablement le besoin d’en tester plusieurs avant de trouver celui qui sera fait pour vous. En effet, certains brush pen vous paraîtront plus agréables à manier que d’autres. Vous préfèrerez peut-être un brush pen traçant un trait plus gros, ou plus fin… Dans tous les cas, il vous faudra un peu de temps pour apprendre à le maîtriser.

Pensez-y
Si vous aimez les couleurs, le pinceau à réservoir d’eau sera idéal pour vous. Ce dernier vous permet en effet de faire du lettering avec de l’aquarelle.

Source : Aga Kubish

La bonne technique

Le secret pour faire du lettering est d’apprendre à manier son brush pen en fonction de son épaisseur, principalement.

En quelques mots, le lettering consiste à insister sur les traits descendants pour les épaissir. A l’inverse, lorsque votre brush pen remonte, vos traits doivent être plus fins.

Le lettering est une pratique difficile à apprivoiser. En effet, vous devrez faire preuve de patience et de beaucoup d’entraînement pour assimiler la pression à donner à votre brush pen en plus de la forme à donner à vos lettres. Mais le résultat en vaudra le coup !

 

Vous pouvez également faire appel à un professionnel pour réaliser vos travaux de lettering, sur Graphiste.com, des milliers de graphistes freelance sont disponibles pour répondre à vos propositions de missions.

Laissez un commentaire

Recevez sur votre boîte mail

Toutes les clés pour un branding réussi

  • Des conseils et ressources sur le design
  • Des livres blancs et tutoriels pour apprendre
  • Les nouveautés et tendances à suivre

Zéro spam, désinscription à tout moment