Packaging

Comment créer le meilleur des packagings kawaii !

Publié par Thomas Lazzaroni

Qu’est-ce qui le plus mignon des packagings ? Celui qui est kawaii, justement ! Si ce type de présentation s’adresse à une clientèle bien ciblée, il est cependant très vendeur. Apprenez comment en tirer profit au mieux et votre chiffre d’affaire verra la vie en rose !

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

 

Qui veut du kawaii à gogo, qui ?

Le kawaii ne va pas plaire à tout le monde. De manière générale, si votre cible marketing est un cinquantenaire rural, amateur de bière et de hard rock, vous n’aurez que peu de chance de le séduire avec un emballage présentant des bébés pandas portant des nœuds roses !

Par contre, si vous voulez vendre vos produits à des adolescentes, ou à des femmes (plutôt jeunes en général), qui affirment leur côté féminin et qui apprécient les gadgets, vous avez pris le bon avion (oui, le kawaii nous vient d’Asie, ne l’oublions pas).

Le concept de la « mignonitude » va toucher des personnes qui craquent pour un livre grâce à sa couverture et qui n’aiment rien tant que d’avoir des objets différents des autres. Un produit qui se remarque et qui fait pétiller les yeux aura d’autant plus de chance de leur plaire !

 

Commandez un logo personnalisé
à l'un de nos 30 000 graphistes professionnels
Pour toutes les entreprises et tous les budgets

Commander mon logo

Les secrets du kawaii

Le kawaii, souvent à base d’illustrations, utilise des couleurs tendres (principalement pastel) et fait appel à la part d’enfance des consommatrices. Des arcs-en-ciel, des licornes, des paillettes, des personnages issus de l’imaginaire collectif des petites filles seront presque automatiquement catalogués dans ce registre.

Ce type de packaging repose aussi beaucoup sur la personnalisation des produits, illustrés par des animaux souriants aux grands yeux affectueux.

Ce qui est intéressant, c’est que n’importe quel objet peut devenir kawaii, avec un minimum de transformation. Si les marques de cosmétiques asiatiques savent très bien présenter dans ce sens leurs bouteilles de shampoing ou leurs baumes à lèvres, un contenant pour une part de pizza ou un balai-brosse peut également devenir mignon. Il suffit de dessiner dessus une tête, ou d’ajouter quelques couleurs, voire des oreilles pendantes (comme sur les capuches des gilets d’enfant) et tout de suite, l’objet de base acquière une touche kawaii.

L’idée maîtresse est de dépasser l’utilité du produit pour imaginer à quoi il pourrait ressembler. Un jeu pour lequel les enfants sont très doués, ce qui explique peut-être pourquoi le kawaii s’appuie autant sur des graphismes presque enfantins (ou c’est juste pour toucher l’enfant qui rêve dans chaque adulte).

 

Comment mettre les formes dans le kawaii

Le packaging kawaii, ce n’est pas seulement des dessins, c’est aussi des formes. Un rouge à lèvres qui ressemble à une glace miniature, c’est décidément kawaii. Comme un taille-crayon à l’aspect d’un petit lapin ou une gourde qui prend la forme d’un hibou.

Si votre produit peut facilement s’intégrer dans un contenant plus décoratif qu’un cube, donnez-lui une autre forme. Tournez-vous vers les gourmandises ou les animaux, c’est le plus facile pour commencer (et sinon, vous pourrez toujours décorer le cube des dessins de votre choix !).

Le packaging kawaii mise d’ailleurs tout sur l’apparence, qui n’a que rarement du rapport avec le produit contenu. C’est une autre manière pour les utilisateurs de brouiller les pistes et d’exposer qu’ils sont différents, plus cools. L’avantage, en ce qui vous concerne, c’est que vous disposez ainsi d’une grande marge de liberté en ce qui concerne la présentation que vous retiendrez au final.

 

Pour conclure, le packaging Kawaii peut vous permettre d’améliorer la vente de vos produits, n’hésitez pas à demander à nos graphistes de vous aider dans la conception de vos packagings.

Il y a parfois des vagues étranges dans le kawaii. Qui aurait pu soupçonner que des étrons ou des poubelles feraient un jour partie du panel des objets considérés comme mignons ? Ce fut pourtant bien le cas, et les jeunes élèves pourraient certainement vous en parler. Ne fixez jamais de limites au pouvoir de la « mignonitude » !

Le packaging vous inspire, découvrez tous nos articles sur ce thème.

 

 

Rédigé par Mélanie De Coster

Notez cet article

Laissez un commentaire