Manipulation(s)

Mémoire de Camille, réalisé dans le cadre du DSAA Design Graphique, 2015.
En tant qu’il possède un savoir‑faire auquel il a recours pour manipuler — au sens propre et figuré — un message, le graphiste peut s'apparenter à un manipulateur. Doit‑il néanmoins en conserver le monopole ? Je me suis positionnée en faveur d’un design co‑main, où le graphiste (dé)manipule et (re)manipule le graphisme, avec toute la complicité de ses destinataires.

Autres réalisations
AmazilliaEmballage collectif012(Dé)marques
Mots-clés
mémoiretypographiemise en page
Licence