Webdesign

Web design : comment utiliser le Brutalism Design ?

Publié par Jérôme Dajoux

Depuis 2017, le courant brutaliste du web design opère un retour en force après avoir accompagné les tout premiers sites web de l’Histoire.

Si certains webdesigners ont de nouveau recours à ses codes pour concevoir des sites, c’est qu’ils sont persuadés de concevoir des vitrines web qui se distinguent de ce qui existe déjà.

Ils doivent toutefois veiller à ne pas aller trop loin sous peine de faire fuir l’internaute…Voyons donc ensemble comment il est possible d’utiliser le Brutalism Design dans vos projets de sites web.

 

Une petite histoire du Brutalism Design

Afin de parfaitement comprendre ce qu’est le Brutalism Design, il faut savoir qu’à l’origine, il s’agit d’un courant architectural né à la fin des années 40 et dont l’un des plus beaux exemples est la Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille.

brutalism design

Robin hood Gardens (1972), Alison & Peter Smithson’s , photographie Sandra Lousada

Ce courant se caractérise par trois grands principes :

  • la répétition de certains éléments
  • l’absence d’ornements
  • le caractère « brut » du béton ou de la brique

Pendant une petite trentaine d’années, ce courant dominera avant de décliner et de réapparaître sous une nouvelle forme dans les années 1990.

En effet, les premiers sites web voient le jour et, par la force des choses et ils arborent un style brut. L’artistique est totalement négligé mais le contenu est là, bien présent, et tant pis s’il n’est pas présenté sous la « bonne » forme.

Pour autant, la conception web va considérablement évoluer — tout comme les attentes des internautes — au cours des 25 dernières années.

Aujourd’hui, les sites sont ainsi conçus pour faciliter la navigation de l’internaute mais aussi sa conversion. Des éléments dont se fichent bien les adeptes du brutalisme en webdesign.

 

Le design brutaliste, une manière de casser les codes ?

Avant toute chose, il est essentiel de rappeler que le brutalisme est un style de web design à part entière. Autrement dit, il est possible de l’adopter sans nécessairement être « antidesign ».

En effet, certains designers brutalistes ne sont pas contre les diktats des tendances du web design. Ils désirent simplement suivre leur propre voie et avoir une démarche artistique autre.

D’ailleurs, contrairement à ce que l’on peut entendre parfois, ils ne sont pas nécessairement plus mauvais que leurs rivaux et ont juste un état d’esprit et une philosophie différente qu’ils assument.

Dans leurs projets, ils effectuent un véritable retour aux origines du web. Ainsi, n’espérez pas trouver sur leurs sites Internet des animations, des vidéos, des pictogrammes ou même des photos en grand nombre.

Pour un internaute lambda, le choc risque d’être… brutal ! Sur son écran, c’est bien uniquement du texte rédigé en noir (sur fond blanc) dans une typographie monospace qu’il va trouver. Quelques liens en bleu pourront aussi apparaître et égayer la page mais il ne faut pas en attendre davantage.

Alors oui, le design brutaliste a de quoi surprendre et permet de casser les codes mais qui peut avoir un intérêt à l’adopter pour son site web ?

 

Pourquoi miser sur un site en Brutalism Design ?

Maintenant que vous savez ce qui se cache derrière le Brutalism Design, il est temps de se demander quels avantages il peut vous procurer dans votre projet.

Eh bien, plusieurs peuvent être identifiés :

  • Une économie de temps et d’argent. Plus besoin de financer un shooting photo ou d’acquérir des licences pour utiliser des photos puisque votre vitrine Internet n’en contiendra pas.
  • Un site qui se démarque de la concurrence. Aujourd’hui, les sites web se ressemblent tous et il est parfois d’associer une marque à sa vitrine. Avec le brutalisme, vous avez la certitude que votre site ne ressemble à aucun autre ce qui doit faciliter la mémorisation de votre marque.
  • Un site centré sur l’utilisateur. Même s’il ne sera pas question de design optimisant l’expérience client de l’utilisateur, une réelle réflexion sera menée pour que l’utilisateur puisse aisément accéder à l’information. La suppression de nombreux « artifices » s’inscrit d’ailleurs en ce sens.
  • Un impact environnemental réduit. Cela peut prêter à sourire mais votre vitrine Internet nécessitera moins de ressources et donc d’espace serveur. Une petite contribution à la protection de notre belle planète…

Ces avantages ne suffiront toutefois pas à convaincre tous vos clients puisque certains secteurs d’activité ou certaines cibles ne se prêtent pas du tout au web design brutaliste. Difficile d’imaginer par exemple une marque de luxe ou une agence de voyages l’utiliser.

Bon à savoir
Plus généralement, il peut se trouver une place de choix — à condition de ne pas tomber dans du brut à l’extrême — pour des sites d’actualités ou pour des sites au riche contenu textuel, Wikipédia étant là pour le démontrer.

Le brutalisme peut aussi convenir pour des sites dont la cible est jeune et désireuse de casser les codes. Il peut par exemple être le bon choix pour attirer des geeks ou des amateurs de musique underground…

 

Le Brutalism Design a fait un come-back inattendu dans le monde du web. Toutefois, parce que le bouleversement graphique qu’il génère est profond, il est à réserver à des sites dont la cible accepte que l’on casse les codes.

Tout semble donc indiquer que le web design minimaliste devrait rester encore quelque temps la véritable tendance… ce qui ne doit pas empêcher les professionnels de s’intéresser aux autres styles existants !

Image principale : Crédit

Laissez un commentaire