MISSIONS FREELANCES
Conseils graphiques

6 étapes de travail pour une collaboration efficace avec un graphiste

Publié par Fabien

Vous voulez faire appel à un graphiste mais vous n’avez aucune idée de la manière dont se déroule une telle collaboration ? Comment être certain que le résultat sera à la hauteur de vos attentes ? Comment avoir l’assurance que le travail sera livré dans les délais convenus ?

 Voici un petit récapitulatif en 6 points pour vous aider à y voir plus clair.

Besoin d'un graphiste ?
Trouvez gratuitement un graphiste qualifié et disponible !

Déposez votre annonce

Vous êtes graphiste ? Créer un compte gratuitement

miniature-article

1 – Le cahier des charges

En tant que client, vous devez commencer par rédiger un cahier des charges détaillé qui permettra à votre prestataire de se faire une idée précise de ce dont vous avez besoin.

Pour un graphiste, rien n’est plus difficile que de travailler avec un client qui ne sait pas ce qu’il veut, alors n’hésitez pas à fournir tous les détails que vous jugerez utiles.

Si vous souhaitez par exemple une création de logo, expliquez quel est votre secteur d’activité, quels sont les points forts de votre structure, quels styles graphiques vous inspirent, quelles sont les couleurs ou les formes auxquelles vous avez pensé, etc.

Toutes ces informations aideront votre graphiste à cerner exactement votre demande. Un cahier des charges bien rédigé évite de nombreux retours par la suite

Bonus

Les dernières annonces de clients qui recherchent un graphiste freelance pour leurs projets sur Graphiste.com :

Vous cherchez un graphiste freelance ? Déposez une annonce

Découvrez régulièrement des modèles de cahiers des charges gratuits proposés par l’équipe de Graphiste.com et Codeur.com.

2 – Le devis

Demandez un devis ! Même si vous avez discuté avant avec le graphiste et que vous vous êtes mis d’accord sur un prix, ce n’est pas le seul critère important à retenir.

Vous pouvez demander que les délais, nombre de modifications et de variantes y figurent, ainsi que les détails des étapes de travail.

Il doit comporter des mentions grâce auxquelles on pourra clairement identifier le client et le prestataire (nom, prénom, nom de la société, adresse postale, numéro siren/siret).

Ceci vous permet de vérifier à qui vous avez affaire; si le devis comporte le numéro siren ou siret cela constitue déjà un gage de sérieux. 

Le devis a valeur de contrat. Une fois signé et revêtu de la mention “bon pour accord et exécution” il engage les deux parties : le graphiste, à vous livrer le travail demandé, et vous à payer le tarif convenu pour la prestation.

Attention, le devis est valable pour un temps donné (1 mois le plus souvent). Si vous ne le renvoyez pas dans les temps, le graphiste pourra refuser de travailler avec vous.

3 – L’acompte

Lors de la signature du devis, le prestataire peut vous demander un acompte. C’est une procédure classique qui lui permet de se prémunir contre les mauvais payeurs.
 L’acompte versé sera bien entendu déduit du prix final, et il permet de mettre en confiance le graphiste, qui sera d’autant plus motivé à travailler sur votre projet qu’il sait que vous êtes sérieux.

4 – Les premiers retours

Demandez à votre graphiste de vous faire des retours sur l’état d’avancement du travail.

Les premiers retours sont particulièrement importants car ils permettent de poser les bases de la création et être sûr que l’axe graphique choisi vous convient.
 N’hésitez pas à demander au graphiste de vous envoyer ses premières ébauches et lui dire ce qui vous plaît ou non, cela l’aidera à orienter son travail en fonction de vos goûts et idées. À l’inverse, sachez aussi prêtez une oreille attentive à ses conseils, c’est aussi son travail. Télécharger ce livre blanc pour apprendre à travailler avec un prestataire indépendant.

5 – Les modifications

Tout au long du processus de travail, il est normal de demander plusieurs modifications, ou de tester différentes variantes d’une même création. Là encore les retours doivent être réguliers, mais pensez à laisser le temps au graphiste de faire les modifications que vous lui demandez, vous n’êtes pas son seul client.

Si vous êtes plusieurs à être décisionnaires dans le choix d’une création graphique, concertez-vous pour dresser une liste de modifications claire. 
Il est problématique pour un graphiste de recevoir plusieurs mails à la suite émanant du même client et demandant à chaque fois une nouvelle modification, sans qu’il n’y ait eu aucun retour entre temps.

Pensez aussi à vous adapter au tarif et aux délais convenus au départ. Vous ne pouvez pas demander des centaines de modifications sur un travail qui doit être fait dans l’urgence et que vous paierez 50 €. De même, si vous demandez beaucoup de modifications, les délais en seront allongés.

6 – La facture

Une fois la prestation totalement terminée, vous devriez recevoir une facture.

N’oubliez pas de bien regarder le délais de paiement spécifié, cela peut varier en fonction du prestataire (de 1 à 3 mois en général). 
Soyez professionnel jusqu’au bout en payant dans les temps, pour éviter une relance de la part du graphiste (ce n’est jamais agréable d’être rappelé à l’ordre) ou pire, des ennuis judiciaires. D’autant plus qu’en cas de dépassement du délais de paiement, une compensation forfaitaire à la journée peut vous être demandée.

6 étapes de travail pour une collaboration efficace avec un graphiste
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Fabien

Directeur Marketing des sites Codeur.com, Graphiste.com et Redacteur.com. Passionné par le webmarketing et les templates. Suivez-moi sur Twitter.

Laissez un commentaire